Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

ScienSante Bandeau photos-multiples

 

UFR des Sciences de Santé

Contacts

  • Responsable de formation

    Professeur Catherine QUANTIN

  • Secrétariat pédagogique

    Gwenaëlle PERIARD
    Tél : 03.80.39.34.21

  • Scolarité

    Léna PERTUY
    Tél : 03.80.39.32.98

Master Mixte Epidémiologie, Recherche Clinique, Evaluation (ERCE)

Objectifs de la formation

Former de futurs chercheurs, des professionnels de santé (médecins, pharmaciens…) et de santé publique francophone afin qu’ils puissent concevoir, mettre en œuvre et évaluer des interventions dans les domaines du soin, de la prévention de la promotion de la santé et globalement de la santé publique et mettre en œuvre des programmes de recherche clinique, épidémiologique sur les risques environnementaux ou professionnels.

ORGANISATION GÉNÉRALE DE LA FORMATION | MODALITÉS DE RECRUTEMENT | MODALITÉS D’INSCRIPTIONS AUX DIFFÉRENTS DIPLÔMES | DÉROULEMENT DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

ORGANISATION GÉNÉRALE DE LA FORMATION

Ce master est organisé conjointement par les Universités de Dijon, de Nancy, de Besançon, Reims, Strasbourg.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Ce master est sélectif

Master 1ère année :
Les étudiants doivent, pour s’inscrire en M1, être titulaires d’une Licence ou équivalent dans le domaine des sciences, de la santé ou de l’environnement.

Master 2ème année :
Les étudiants doivent, pour s’inscrire en M2, être titulaires du Master 1ère année Santé Publique et Environnement ou d’une équivalence. Sur validation d’acquis professionnels, une admission directe en M2 est possible (sur avis du conseil pédagogique).

MODALITÉS D’INSCRIPTIONS AUX DIFFÉRENTS DIPLÔMES

La formation peut être suivie en formation initiale ou en formation continue.
La validation des acquis ou validation d’acquis professionnels est possible
Les candidatures sont étudiées par une commission pédagogique sur dossier, CV et lettre de motivation.

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

Master 1ère année :

Le Master 1ère année est organisé avec un tronc commun pour le S1 puis un parcours orienté vers les spécialités pour le S2.

semestre 1 :
Toutes les UE du 1er semestre sont obligatoires :
- Concepts et savoirs de base en santé publique : disciplines concourantes,
- Statistiques de base,
- Projet d’Insertion professionnelle,
- Investigation en santé publique – méthodes qualitatives – Principes et outils,
- Investigation en santé publique – méthodes quantitatives,
- Protocole d’investigations en santé publique,
- Mise en oeuvre des traitements de données quantitatives,
- Méthodes et Outils de la Qualité,

semestre 2 :
Il est spécifique à la spécialité choisie pour poursuivre en M2. Il comporte des UE(s) obligatoires et des UE(s) à choix.

UE obligatoires :
- Lecture Critique, Recherche documentaire, communication scientifique,
- Statistiques Approfondies : modélisation et analyses de données,
- Recherche Clinique et Epidémiologique,
- Analyse comparative des systèmes de santé,
- Stage d’Initiation à la Recherche en santé publique,

UE à choix :
- Enjeux et Management de la Qualité,
- Investigation en santé publique : Méthodes Qualitatives - Approfondissement pour la Recherche,

Master 2ème année :

semestre 3 :
Des UE obligatoires ainsi que des UE à choix sont proposées aux étudiants.

UE obligatoires :
- Méthodologie générale approfondie,
- Etude étiologique : cohorte et cas-témoins,
- Essais cliniques,
- Etudes pronostiques,
- Modélisation avancée en épidémiologie,
- Essais de prévention,
- Approche économique de l’évaluation en santé

UE à choix :
- Evaluation des pratiques et organisation en santé (établissements, réseaux),
- Analyse de données censurées,
- Essais cliniques approfondis,
- Surveillance sanitaire,
- Qualité de vie et santé perceptuelle,
- Méta-analyse,

semestre 4 :
UE obligatoires :
- Maîtrise de la recherche,
- Stage de M2 « Epidémiologie, recherche clinique, évaluation »,

COMPÉTENCES ACQUISES

L’évaluation de recherche des actions de santé (distincte de l’évaluation des pratiques professionnelles) s’intéresse aux domaines de la prévention primaire, (intervention chez le sujet sain pour limiter le risque d’apparition des maladies, utilisant des méthodes proches de celles de l’essai clinique), de la prévention secondaire incluant le dépistage et dont la problématique est proche de celle de l’évaluation des méthodes diagnostiques.

DÉBOUCHÉS


Les structures de la recherche clinique, principalement les hôpitaux publics mais aussi des entreprises privées et plus particulièrement l’industrie pharmaceutique. De grandes institutions nationales telles que des agences sanitaires ou des instituts de recherche sont demandeuses de ce type de compétence.

Suivez-nous : picto FB reseaux

Logo-CHU

Université de Bourgogne