Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

ScienSante Bandeau photos-multiples

 

UFR des Sciences de Santé

Les études pharmaceutiques

Objectifs de la formation

Après une première année commune aux études de santé (PACES), la formation pharmaceutique conduit au diplôme d’Etat de docteur en pharmacie permettant d’exercer les différents métiers de la pharmacie.

Organisation et descriptif des études

Organisation générale :

Le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques sanctionne la première partie des études en vue du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie. Il comprend 6 semestres de formation validés par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS), correspondant au niveau licence.
Les deux premiers semestres de la formation correspondent à la première année commune aux études de santé (PACES). Les objectifs de la formation dispensée au cours des 4 semestres suivants permettent d’acquérir :

  • les connaissances de base dans le domaine des sciences exactes et des sciences biologiques
  • Une connaissance spécifique des disciplines nécessaires à l’étude du médicament et des autres produits de santé
  • les compétences nécessaires à la bonne utilisation de ces connaissances
  • les éléments utiles à l’orientation de l’étudiant vers les différents métiers de la pharmacie touchant notamment les domaines de l’officine et des pharmacies à usage intérieur, de la biologie médicale, de l’industrie et de la recherche

Cette formation permet également l’initiation à la recherche ainsi que l’acquisition de connaissances pouvant être prises en compte dans le cadre d’un autre cursus de formation.
Les enseignements comprennent :

  • des unités d’enseignement librement choisies par l’étudiant et, le cas échéant, des unités d’enseignements libres ;
  • des stages.
  • Les stages suivants sont organisés :
  • un stage optionnel de découverte du monde du travail dans le domaine de la santé (hors officine et pharmacie à usage intérieur), d’une durée d’un mois avant le début du troisième semestre
  • un stage officinal d’initiation obligatoire, d’une durée de six semaines, à temps complet, en une ou deux périodes, avant le début du cinquième semestre, dans une même officine

Au cours de la troisième année, l’étudiant doit accomplir une formation d’application d’une durée maximale de 2 semaines ayant pour objectif la mise en pratique d’enseignements thématiques et un stage optionnel de recherche.

Après accord du ou des responsables pédagogiques, un étudiant peut effectuer une période d’études à l’étranger. La période d’études validée par l’établissement étranger lui permet d’acquérir les crédits européens correspondants.
A l’issue de l’obtention du diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques, l’étudiant a la possibilité de choisir une orientation professionnelle (officine, industrie) et peut également préparer le concours de l’internat ouvrant notamment à la profession de biologiste médical ainsi qu’aux activités professionnelles hospitalières.

Les enseignements de quatrième année se déroulent par modules thématiques auxquels s’ajoutent des stages officinaux courts et un stage de pré-orientation professionnelle optionnel de 4 semaines en fin de quatrième année.
En parallèle à leur formation, les étudiants peuvent s’inscrire au Master 1 Sciences Biomédicales - parcours Pharmacie.
En 5ème année les étudiants suivent une formation spécialisée en fonction de leur orientation professionnelle. Cette 5ème année, hospitalo-universitaire, se caractérise par un stage hospitalier à mi-temps qui permet à l’étudiant de s’intégrer dans la chaîne des soins avec les médecins et le personnel soignant en pratiquant des activités pharmaceutiques tournées vers le patient.

La sixième année est essentiellement consacrée à un stage professionnalisant obligatoire de 6 mois (officine ou industrie) et la soutenance de la thèse conduisant au Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie.

Les étudiants peuvent en parallèle accéder à des Masters (Recherche ou Professionnels) pour compléter leur formation, à l’université de Bourgogne ou dans d’autres universités françaises ou étrangères.

En cas de réussite au concours de l’Internat, l’étudiant poursuit ses études et s’inscrit au Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de Pharmacie.
Il reçoit une formation théorique et pratique au cours de 8 stages semestriels, soit une durée minimale de 4 ans. L’interne assure également une fonction hospitalière rémunérée qui lui permettra d’acquérir une formation professionnelle.

Modalités de contrôle des connaissances

Les aptitudes et l’acquisition des connaissances sont appréciées chaque semestre soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés.
La validation des unités d’enseignement ou des éléments constitutifs des unités d’enseignement permet l’acquisition des crédits européens correspondants. Le nombre de crédits européens affectés à chaque unité d’enseignement est fixé sur la base de 30 crédits pour l’ensemble des unités d’enseignement d’un semestre.

Débouchés

Les études de Pharmacie ouvrent la porte à de nombreux métiers notamment à l’officine et dans les pharmacies hospitalières, dans les secteurs variés de l’industrie pharmaceutique, en biologie médicale, dans la recherche et l’enseignement supérieur...

Lire la suite : Les études pharmaceutiques

  • Les études médicales

    Objectifs de la formation

    Former des personnels habilités à exercer la médecine après avoir validé avec succès différents examens sanctionnant plusieurs années d’études médicales jusqu’à la thèse et qui permettent l’obtention d’un doctorat en médecine.

    Organisation et descriptif des études

    Organisation générale :
    Le Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales (DFGSM) sanctionne la 1ère partie des études en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat de docteur en médecine.
    Il comprend 6 semestres de formation validés par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS), correspondant au niveau licence.


    Les 2 premiers semestres de formation correspondent à la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). A l’issue de la PACES, 7 concours avec numerus clausus en :
    • Médecine (UFR Médecine, Dijon)
    • Pharmacie (UFR Pharmacie, Dijon)
    • Odontologie (Universités de Clermont-Ferrand, Lyon, Nancy, Strasbourg)
    • Sage-femme (Ecole de sages-femmes, Dijon)
    • Métiers de la rééducation : Masso-kinésithérapie (IFMK, Dijon), Ergothérapie et Psychomotricité (Institut interrégional de formation aux métiers de la rééducation, Mulhouse)
    Les étudiants ayant été classés en rang utile dans la filière médecine à l’issue des épreuves de la PACES continuent leur formation dans les semestres 3 à 6, correspondant aux années PC2 et PC3. La formation a pour objectifs l’acquisition des connaissances scientifiques de base ainsi que l’approche fondamentale de l’homme sain et de l’homme malade. L’apprentissage est global, avec une organisation par thèmes intégrant les disciplines autour de chaque organe. À l’issue de l’année de PC3, les étudiants accèdent au second cycle des études médicales.

    Du DCEM2 au DCEM4, l’enseignement est structuré en pôles coordonnant les enseignements théoriques, à la faculté, avec l’apprentissage clinique en stage hospitalier. Les étudiants intègrent ainsi la vie hospitalière, ils exercent des actes médicaux de pratique courante, apprennent à mobiliser leurs connaissances, à travailler en équipe et à construire une bonne relation médecin patient. Les années DCEM2 et DCEM3 sont structurées par l’alternance de périodes de 6 semaines et demi de stages temps plein et de 6 semaines et demi de cours.

    Les étudiants en médecine peuvent parallèlement à leur formation accéder à des masters recherche (MR) ou professionnel (MP) de l’université de Bourgogne.

    A l’issue du second cycle des études médicales, les étudiants ayant validé l’ensemble des enseignements théoriques et cliniques obtiennent un diplôme de fin de second cycle et sont autorisés à se présenter à un Examen Classant National (ECN) à l’issue duquel, selon leur rang de classement, ils optent pour une spécialité et un centre hospitalier universitaire de rattachement.


    Les étudiants accèdent au troisième cycle des études médicales et obtiennent le statut d’« internes ». Ils s’inscrivent en Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) dont la durée varie de 3 à 5 années. Ils ont la possibilité lors de la dernière année du DES de s’inscrire en Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC) d’une durée de 2 à 3 ans.
    La liste des disciplines et spécialités de troisième cycle des études médicales est fixée par arrêté des ministres de l’Enseignement Supérieur et de la Santé. Une discipline comporte une ou plusieurs spécialités. A chaque spécialité correspond un DES ou un DESC.

     

    Modalités de contrôle des connaissances

    Le Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine ne peut être délivré qu’aux candidats ayant A LA FOIS soutenu avec succès une thèse ET obtenu le Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES).
    La validation du troisième cycle des études médicales est attestée par la délivrance d’un diplôme études spécialisées mentionnant la qualification obtenue.

    Débouchés

    La profession de médecin offre une grande diversité d’activités d’autant que les études démographiques font apparaître des besoins considérables pour les années futures.
    Les médecins exercent dans des situations très variées allant du biologiste dans un laboratoire au médecin généraliste de campagne en passant par le chirurgien, le cardiologue, le professeur d’université…

    Recherche

    La recherche est également un débouché très important dans un secteur en expansion permanente et dans un domaine où l’Université de Bourgogne est bien placée.
    Un certain nombre de médecins exercent des responsabilités plus administratives au sein des hôpitaux, des administrations.
    Il est important de souligner que ces choix se font après de nombreuses années d’études préalables et ne dispensent nullement les étudiants en médecine d’une formation complète.

    Lire la suite : Les études médicales

  • Maïeutique

    Texte de présentation par Véronique Charvolin...

    Lire la suite : Maïeutique

  • Masters

    En complément des cursus de santé, l’UFR offre plusieurs formations en master permettant aux étudiants de se spécialiser.

    MASTER 1

    En master 1, deux spécialités recherche sont proposées.

    Le Master 1 Biologie et Produits de Santé (BIOPS).
    Ce master propose aux étudiants de se former et de se spécialiser dans la recherche fondamentale en biologie et en santé.
    Ouvert aux étudiants en médecine comme en pharmacie, ce dernier valorise des acquis de 4ème année, enrichis de deux enseignements spécifiquement dirigés vers la recherche.

    Le Master 1 Santé Publique et Environnement (SPE).
    Ce master a pour objectif de conduire les étudiants à devenir des chercheurs et des experts compétents et performants en santé publique et promotion de la santé capables de mettre en œuvre les méthodes de la recherche clinique, évaluative et d’évaluation des risques.
    3 parcours sont proposés : Intervention et promotion de la santé (IPS) ; Epidémiologie, recherche clinique, évaluation (ERCE) et Périnatalité, Management et Pédagogie (PMP).
    Centralisé à Nancy, Université de Lorraine (Établissement principal d’habilitation), il est réalisé en partenariat avec plusieurs universités du grand Est.

    MASTER 2

    L’UFR des sciences de santé de Dijon offre des formations en Master2 professionnels et Recherche.

    Le Master 2 Assurance Qualité des Produits de Santé et harmonisation internationale (AQPS) est un master professionnel de formation initiale, recrutant aussi bien des Pharmaciens que des étudiants titulaires d'un M1 (Sciences de la Vie, Sciences et Techniques), d'un diplôme de 2e cycle niveau Maîtrise, IUP ou Ingénieur. Il est un des rares masters de cette spécialité à proposer une formation solide avec projets industriels et de promotion, travaux pratiques en ZAC et audit en place, avant le stage en entreprise de 6 mois.

    Plusieurs masters 2 Recherche sont en outre proposés :

    Le Master 2 Santé Publique et Environnement (SPE).
    Continuité du master 1, ce master met en avant trois spécialités : Intervention et promotion de la santé (IPS), Epidémiologie, recherche clinique, évaluation (ERCE) et Périnatalité, Management et Pédagogie (PMP). Les spécialités IPS et PMP comportent à la fois des options professionnelles et des options recherche.
    Centralisé à Nancy, Université de Lorraine (Établissement principal d’habilitation), Il est réalisé en partenariat avec plusieurs universités du grand Est.

    Le Master 2 relation hôte greffon (RHG)
    Ce master a pour objectif de former des chercheurs de haut niveau dans le domaine de l’immunologie de la transplantation, formation élargie à la cancérologie au travers de l'étude et de la modulation des relations hôte-tumeur. Ces recherches sont accompagnées d’un stage en laboratoire agréé.
    Fait en partenariat avec Besançon (Établissement principal d’habilitation), Université Paris-Sud XI, Université François Rabelais (Tours)

    Lire la suite : Masters

Suivez-nous : picto FB reseaux

Textes réglementaires

http://www.legifrance.gouv.fr

Arrêtés relatifs aux passerelles mises place pour les études médicales :

Logo-CHU

Université de Bourgogne